JOUR 3 (09/02) :

Le trajet est un peu long entre Laval et Dreux, il fait moche et froid, ce qui annonce un dimanche pour le moins festif... L’autoradio crache les décibels ce qui n’empêche pas de dormir ceux qui ont déjà besoin de repos.

Dreux est une ville … euh comment dire … bah c’est une ville, quoi. Apparemment y a pas grand chose à y faire, ça a l’air un peu mort et c’est pas la Casa Fiesta qui réveille la populace ! L’endroit est plutôt sordide, le chien du patron arrête pas de gueuler et la télé paraît scotchée sur TF1, comme la charmante serveuse. On installe donc le matos pendant « les experts » ou une autre série de merde dans ce style. On dispose du couloir qui mène aux chiottes pour jouer, ce qui représente en gros 7 à 8 m². Cerise sur le gâteau, l’organisateur qui devait gérer la sono n’a pas géré de sono. On se retrouve donc à brancher le micro chant sur un Marshall 100w, entre 2 points de soudure pour bricoler un câble jack-XLR.

IMG_8078

 C’est un peu léger, mais on se rend compte que c’est bien suffisant car personne ne s’intéresse aux concerts ! Bon sinon on picole à l’œil, on a droit à un sandwich chacun et c’est déjà pas mal. On a vite compris qu’on pouvait s’asseoir sur le cachet initialement prévu !

Heureusement, l’after chez Guillaume est au-delà de ce que l’on était en droit d’espérer en quittant le bar. Même si les réserves de boisson ne sont pas affolantes, on passe une bonne soirée. Un peu de musique improvisée, de la place pour dormir et Ed utilise une seconde fois sa technique de fourbe pour revendiquer le 2ème point... Qu’à cela ne tienne !

 

(AD : 2 – LC : 0)

1662089_10202338772443696_1692169422_n_Fotor